Demeures de province: un vieux constructeur traditionnel

Un petit billet d'humeur à la mode Blog.

On m'avait prévenu: tu auras des ennuis avec ton constructeur. Je m'étais préparé psychologiquement, mais je ne pensais pas d'être estampillé "emmerdeur" par un constructeur qui fait preuve d'une grande opacité dans ses méthodes de travail et où l'information se perd quelque peu

Un petit billet d'humeur à la mode Blog.

On m'avait prévenu: tu auras des ennuis avec ton constructeur. Je m'étais préparé psychologiquement, mais je ne pensais pas d'être estampillé "emmerdeur" par un constructeur qui fait preuve d'une grande opacité dans ses méthodes de travail et où l'information se perd quelque peu

Les sujets de discorde:

- j'ai signé courant février 2006 pour la construction d'une maison a 90000 euros ainsi qu'un supplément de 12000 euros pour la réalisation des accès d'eau, d'électricité et téléphone plus la fosse septique. Ces 12000 euros étaient, en réalité, 10000 euros à l'origine et se sont transformés en 12000 euros au moment de l'offre commerciale "Nous préférons prévoir large" m'avait précisé Marc Leroy, le commercial de Demeures Province. J'ai fait confiance, en m'imaginant que je m'en tirerai avec 11000 ou 11500 euros.  Résultat: on me présente un devis pour ces travaux de 11 848 euros... Je découvre qu'il s'agit d'une partie hors contrat de construction de maison individuelle alors même qu'oralement, cela faisait partie des travaux que Demeures de Province/Gete Construction devait prendre en charge. "Vous n'êtes pas obligé d'accepter ce devis, Monsieur Richard: libre à vous de chercher un autre prestataire et de lui demander un devis". "Alors, pourquoi est-ce que je paie Demeures de Provinces, avec qui j'ai signé précisement parce qu'ils m'annonçaient qu'en raison de leurs politique d'achat groupé, ils obtenaient des tarifs canon ’ Non seulement, ils me demandent de faire leur travail à leur place, mais, en plus, on ne me donne aucun élément technique pour chercher un autre fournisseur".

A cela s'ajoute un supplément de 145 euros pour le carrelage (quelle mesquinerie) et l'assurance qui arrive de nulle part, le budget est dépassé. 

Si je me permets de faire ce billet d'humeur, c'est, qu'outre la mauvaise foi de Demeures de Province alias GETE construction, tout le problème vient d'une volonté délibéré d'aligner le client sur ses méthodes. Cette société est typiquement une société des années 80 où le client est au service de la société. A mes requêtes invoquant un besoin d'information. Leurs méthodes sont à prendre ou à laisser. C'est le message on ne peut plus clair que m'a fait passer Monsieur Lesigne, qui après m'avoir dit que je mentais en me plaignant d'avoir reçu à quatre jour d'intervalle, la même facture, m'a doucement expliqué qu'il avait autre chose à faire que d'informer les clients: avec le suicide d'un employé de la société d'électricité, comment puis-je m'imaginer, qu

Le fait que je dise qu'il y a de nombreux litiges entre constructeurs de maisons individuelles et leurs clients: c'est un mythe, une affabulation, cela n'existe pas.

- La presse en parle pourtant ’

- Elle n'est pas fiable 

Bref, heureusement que toutes les sociétés qui font appel à des sous-traitants ne traitent pas leurs clients moins bien que des employés. Aujourd'hui, les clients ont besoin de savoir ce qui se passe, comment leur maison avance. Dans de nombreux secteurs d'activité, 

L'ironie du sort et que je passe pour le client "mauvais payeur". La direction de Demeures de province a-t-elle entendu que j'avais besoin d'être informé sur l'avancement de ma maison ’ A-t-elle cherché à savoir ce qui m'avait été vendu durant la phase de vente ’ A-t-elle entendu qu'il m'est littéralement impossible de faire établir un devis alternatif ’

Si cette société travaillait à marges réduites, je comprendrais que la direction soit avare du temps des salariés. Mais son bilan 2004 est édifiant. Chiffre d'affaires 6 500 00 euros, sous traitance 5 400 00 euros, marge brute 1 200 000 euros et bénéfice avant impôts: 600 000 euros. Autrement dit, les bénéfices avant impôts sont égales à 50% de la richesse crée par la société (ou marge brute). La société pourrait avoir deux fois plus de salariés qu'elle ferait encore des bénéfices. Donc, le manque d'information des clients ne provient pas du tout du fait que la société n'a pas les moyens de les informer mais du fait qu'elle ne souhaite pas les informer. Un client, ca signe, ca paie et ca assiste aux visites. 

Donc, le manque de disponibilité des salariés et la pénurie d'information des clients est soigneusement gérée: il s'agit simplement de protéger les 700 000 euros de bénéfices que la société réalise sur les 50 maisons que la société construit chaque année. Lorsque l'on fait génère 12000 euros de bénéfices pour chaque maison construite, peut-être pourrait-on envisager de libérer 5 jours de travail par an pour informer les clients ’

 Non, en 2004, cela est rigoureusement impossible.

 Les comptes de Demeures de province sont accessibles ici

http://www.societe.com/cgi-bin/bilan’bil=315502286200412317315502286200312317